Comment les navigateurs Web et les serveurs Web communiquent

341
Partager :

Un navigateur Web est utilisé pour afficher le contenu du serveur Web

Les navigateurs Web tels qu’Internet Explorer, Firefox, Chrome ou Safari figurent parmi les applications réseau les plus populaires dans le monde. Ils sont utilisés pour la navigation dans les informations de base, mais également pour divers autres besoins, y compris les achats en ligne et les jeux occasionnels.

Les serveurs Web sont ceux qui fournissent le contenu aux navigateurs Web. Ce que le navigateur demande, le serveur le fournit par le biais de connexions réseau Internet.

A voir aussi : Qui est un administrateur ad hoc ?

Conception de réseau client-serveur et Web

Les navigateurs Web et les serveurs Web fonctionnent ensemble en tant que système client-serveur. Dans les réseaux informatiques, le client-serveur est une méthode standard pour concevoir des applications où les données sont conservées dans des emplacements centraux (ordinateurs serveurs) et partagées efficacement avec un nombre quelconque d’ordinateurs (les clients) à la demande. Tous les navigateurs Web fonctionnent comme des clients qui demandent des informations à des sites Web (serveurs).

De nombreux navigateurs Web clients peuvent demander des données sur le même site Web. Les demandes peuvent survenir à différents instants ou simultanément. Les systèmes client-serveur exigent conceptuellement que toutes les requêtes vers le même site soient traitées par un seul serveur. Cependant, dans la pratique, étant donné que le volume de demandes adressées aux serveurs Web peut parfois atteindre une taille considérable, les serveurs Web sont souvent conçus comme un pool distribué de plusieurs ordinateurs serveurs.

A lire en complément : Quand le numérique est-il sorti ?

Pour les très grands sites Web populaires dans différents pays du monde, ce pool de serveurs Web est géographiquement réparti pour aider à améliorer le temps de réponse aux navigateurs. Si le serveur est plus proche du périphérique demandeur, il s’ensuivrait que le temps nécessaire pour transmettre le contenu est plus rapide que si le serveur était plus éloigné.

Protocoles réseau pour les navigateurs Web et les serveurs

Les navigateurs Web et les serveurs communiquent via la pile de protocoles TCP/IP. Le protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) est le protocole d’application standard s’ajoutant aux protocoles TCP/IP prenant en charge les requêtes du navigateur Web et les réponses du serveur.

Les navigateurs Web s’appuient également sur le DNS pour travailler avec les URLs. Ces normes de protocole permettent à différentes marques de navigateurs Web de communiquer avec différentes marques de serveurs Web sans nécessiter de logique particulière pour chaque combinaison.

Comme la majorité du trafic Internet, les navigateurs Web et les connexions au serveur s’exécutent normalement à travers une série de routeurs de réseau intermédiaire.

Une session de navigation Web de base fonctionne comme suit :

  • L’utilisateur spécifie une URL dans son navigateur (soit à partir d’un signet soit en le saisissant).
  • Le navigateur établit une connexion TCP avec le serveur Web ou le pool de serveurs (en utilisant le port par défaut, le port 80) via son adresse IP telle que publiée dans le serveur DNS. Dans le cadre de ce processus, le navigateur effectue également des requêtes de recherche DNS pour convertir l’URL en une adresse IP.
  • Une fois que le serveur a accusé réception de la connexion TCP de son côté, le navigateur envoie des requêtes HTTP au serveur pour récupérer le contenu.
  • Après que le serveur ait répondu avec le contenu de la page, le navigateur le récupère des paquets HTTP et l’affiche en conséquence. Le contenu peut inclure des URL incorporées pour des bannières publicitaires ou d’autres contenus tiers, qui à leur tour déclenchent l’émission par le navigateur de nouvelles demandes de connexion TCP à ces emplacements. Le navigateur peut également enregistrer des informations temporaires sur ses connexions à des fichiers locaux sur l’ordinateur client, appelées cookies.
  • Toutes les erreurs rencontrées lors de la demande de contenu peuvent être affichées sous forme de lignes d’état HTTP.

Partager :